Synchronicité

Le mot « synchronicité » vient des racines grecques sun (« avec », qui marque l’idée de réunion) et khronos (« temps ») : réunion dans le temps, simultanéité. Pour un spécialiste de la psychologie analytique, la synchronicité est l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit. Pour un créateur de toute sorte, c’est de la marde. C’est l’horreur de découvrir que l’idée géniale qu’il a eue a déjà été exploitée ailleurs. On ne parle pas ici d’un vulgaire plagiat, mais d’une coïncidence plate. Copier un concept, une idée, une image ou un style, c’est couillon et d’un manque flagrant de savoir vivre, mais se ramasser par hasard avec une idée déjà exploitée sans qu’on le sache, c’est uniquement déprimant. Premièrement pour l’auteur; se rendre compte que malgré toutes ses précautions, l’idée qu’il aura privilégiée de diffuser existe déjà; et pour son client à qui il la présentera, l’honnêteté du concepteur pourra être mise en doute, ce qui est plutôt malheureux surtout dans la mesure que c’est un accident.
Je vous en parle parce que dernièrement alors que je présentais un concept à une cliente, celle-ci m’a montré sur le site internet d’un de ses concurrents indirects, le slogan que je venais de lui pondre… À un article ou virgule près. C’est plate. Très plate. Dans le cas qui nous concerne, la cliente ne m’a pas paru désemparée, mais j’aurais préféré parer le coup. Si j’avais su, jamais je n’aurais présenté ce concept. Mais bon. Cela n’a rien remis en question et ça m’a permis de sortir un meilleur truc. L’important dans une pareille situation, c’est qu’il faut se servir de cet imbroglio pour mieux rebondir. Faire un saut créatif, quoi.
C’est doublement frustrant comme situation, car c’est rendu si facile de se vérifier… Googlez votre nom d’entreprise ou votre slogan et vous conviendrez qu’à moins qu’il ne soit d’une originalité sans pareille, c’est impressionnant de lire qu’y a autant de monde sur cette terre qui aura déjà eu la même idée que vous, pas dans le même contexte j’en conviens, mais certes. Si cette vérification s’annonce négative (donc, positive pour le créateur!), vous êtes habituellement sur la bonne voie.
La synchronicité arrive surtout dans le cas ou l’idée que vous avez, vous semble tellement évidente. Comme une stupide équation, mais surtout comme les meilleures idées, car ce sont la plupart du temps les plus simples. Quand j’avais décidé de créer ma propre entreprise, je ne voulais pas de nom de compagnie, car je savais que je voulais faire cavalier seul. Je voulais que les gens travaillent avec Marc. J’avais commencé à faire une recherche sur le net et des Marc Gauthier, il y en avait des légions…, et ce, même en graphisme. Et là m’est tombé du ciel ce nom : Traitdemarc™. Trop évident, je me suis dit. Je suis allé sur Godaddy pour vérifier pour me rendre compte que même le .com était disponible et que ce nom était brevetable (c’est fait depuis) ! Je trouvais ça cool d’être le seul. D’être unique. Je le trouve encore.

Billets que vous pourriez aimer

3 commentaires

  • C’est ce que Hofstede appelle la programmation culturelle et mentale (Software of the mind)…Avec des «backgrounds» similaires, il est plutôt normal d’arriver souvent aux mêmes résultats. D’où la tristesse de l’uniformisation des cultures. On voit ça de plus en plus. L’exemple le plus typique c’est lorsqu’un individu place un commentaire sur Facebook, les répliques à ce commentaire sont souvent les mêmes avec les mêmes jeux de mots etc. Ce n’est pas toujours du plagiat, c’est un calcul mental.
    En ces temps d’Internet et d’une grande facilité à obtenir de l’information, la mémoire collective devient de plus en plus …collective. C’est important d’innover…quand tout le monde regarde à gauche, il faut regarder à droite….;)

Laisser un commentaire