Dis-moi, sur quelle lettre tu vis?

googlemaps_alphabet1C’est Philémon qui serait heureux de pouvoir se balader sur ces lettres que nous révèle le designer australien Rhett Dashwood via Google Maps. Il faut dire que ce personnage de bande dessinée créé par Fred avait plutôt l’habitude de se promener sur les îles imaginaires du A (de Atlantique, sur une carte géographique – assez ingénieux quand même d’avoir pensé que les lettres qui formaient le nom des cours d’eau sur une carte étaient en fait des îles habitables!)… Quel bel outil que ce Google Maps. Mais quel bel outil encore plus flyé que la créativité. Prendre un immeuble et nous en faire un M, prendre un pont et nous créer un J. Les artistes ont une vision qui leur permettent de voir plus loin, au delà de l’ordinaire. De nous faire découvrir qu’il y a plus d’une façon de voir le monde. Qu’il faut simplement les suivre pour y arriver, se laisser embarquer. On a tendance, trop souvent, à se réduire à ce que nous voyons. Au premier degré. Si la seule image qui vous vient à l’esprit est celle que vous voyez sur une page, alors le design ne fait pas bien son travail. Celui de vous faire voir plus loin, de vous intriguer, de vous faire rire, réfléchir. Je suis toujours étonné d’entendre quelqu’un affirmer qu’il n’est pas la bonne personne pour bien juger d’un concept artistique, qu’il faut « connaître » ça. Bullshit. Ça c’est ce que les Artistes avec un grand A veulent que les gens pensent. Que la Culture avec un grand C ne doit pas être comprise par tout le monde, surtout pas celui avec un petit m. Les vrais artistes font plusieurs métiers. Ils sont ingénieurs, programmeurs, enseignants, consultants, tout autant que designers, écrivains et musiciens. Ils font travailler les deux hémisphères de leur cerveau au diapason et réussissent à rendre l’ordinaire, extraordinaire, à rendre le monde plus agréable à y vivre.

> Image prise sur le site de Rhett Dashwood

Billets que vous pourriez aimer

6 commentaires

  • 21 mai 2009 at 13:46 //

    Vraiment , je l’aimais bien ce Philemon , tu me rappelles de bons souvenirs . C’est vrai qu’il faut se servir de notre imagination et aller au delà de la premiere vue . Ca peut tres bien convenir aussi à ton post sur la réalité ou la perception . Un gars en complet cravate peut ne pas être aussi straight qu’on pense .

  • 2 questions me viennent à l’esprit après la lecture de ton blog…

    1. Faut-il prendre du recul pour apprécier l’art et ne pas avoir le nez collé sur l’oeuvre comme les «puristes»?
    2. La pub efficace est-elle celle que l’on perçoit de très loin?

    Merci également de remettre les pendules à l’heure concernant les ‘A’rtistes.
    La culture, à mon avis, est la perception d’un exécutant offerte à la perception d’un récepteur. Les deux sont légitimes et indiscutables. La preuve est que dans une campagne de pub, les récepteurs vont souvent interpréter le message différement. Il en va de même pour tous les autres modes d’expression.
    Il faudrait faire comprendre ça à certains Amishs culturels qui sont malheureusement trop présents chez nous.

  • @ Alain
    La créativité est universelle et peut s’exercer dans une façon de penser et de faire. La résultante n’est pas nécessairement une oeuvre, mais une solution différente. Qu’on la porte au cou ou non, il faut être cravaté pour créer et changer les choses…

    @ Martin
    1. Je suis peut-être lâche, mais je n’aime pas l’idée d’avoir à « travailler » pour comprendre un processus artistique. Pas que je n’aime que les oeuvres simplistes sans profondeur, mais l’Art est un passe-temps et non un boulot, quoique qu’en pense les puristes.
    2. La pub la plus efficace est celle qui réussit à passer son message. Aussi simple que ça. Si ton concept est trop compliqué, tu livreras un message qui pourrait être mal interprété. Il ne faut pas oublier que contrairement à l’Art qui ne demande qu’à être apprécié, la pub vient te déranger. Tu y seras beaucoup moins attentif, raison de plus pour être simple, efficace et intelligent.

  • 25 mai 2009 at 10:46 //

    Je viens d’acceder à ton blogue via celui de Patrick Lagacé ; c’est comme entrer quelque part sur un tapis rouge …. félicitations mon ami …

Laisser un commentaire