Colère… bleue!!!

Je suis en %$)!!(&!!!. Pis je ne dépompe pas depuis quelques heures maintenant. Je suis outré, blessé, en colère, en criss pis je vois plus clair. Pourtant, je ne suis pas du genre à me chicaner. Les gens proches de moi ont plutôt tendance à me trouver facile à vivre. Je me connais peu d’ennemis. Non pas que je plaise à tout le monde, mais je pense que j’essaie le plus possible de respecter les autres. Il ne m’est jamais arrivé d’écrire ce genre de billet accusateur auparavant (si, une fois, mais j’avais laissé le texte en ligne qu’une couple d’heures préférant le retirer et passer à autre chose puisqu’il impliquait par la bande des gens qui m’étaient chers…). Là ce n’est pas le cas. Je ne connais pas les gens de qui je vais parler et je n’ai vraiment pas l’intention de les connaître. Mais j’ai encore moins le goût de fermer ma gueule. Voici donc la petite explication de ma sortie virulente d’aujourd’hui.

Lors d’une réunion de production pour la prochaine édition du magazine CVS, quelqu’un de l’équipe avait dans ses mains le nouveau magazine « Bleu – le Magazine de Lac-St-jean-Est ». J’ai été flabbergasté par celui-ci. Sonné. Le magazine est une copie intégrale du magazine CVS. UNE COPIE INTÉGRALE. Jusque dans sa philosophie. Les gens qui ont produit le magazine Bleu, l’Imprimerie GR, ne se sont pas limités à imiter ou copier le montage et les sections du magazine, ils nous ont copié dans les moindres détails : sur notre façon d’aborder nos sujets, la façon de composer nos pages et de les décliner, passant par notre mode de distribution et visibilité des annonceurs et collaborateurs. Le seul truc qu’ils ne nous ont pas volé est la couverture préférant copier celle de Place du Royaume. C’est malhonnête, cheap et vraiment bas de leur part. Dans un langage de droit, on appelle ça du plagiat, de la copie et de la violation de droits d’auteur !

Je sais que l’idée de créer un magazine commercial n’est pas nouvelle en soi. Ici même au Saguenay, Place du Royaume le faisait, et ce, très bien, depuis des années avant CVS. Ce n’est d’ailleurs pas sur le fait qu’Alma ait décidé de se doter de ce genre d’outil qui me chicote, mais uniquement sur la façon dont ils l’ont fait. Quand j’ai eu le mandat de créer la facture graphique de CVS, j’ai pris attention de me pas m’inspirer de ce qui se faisait déjà dans le marché, et ce, même au niveau éditorial, nous avons opté pour un style plus humain, plus près des gens qui oeuvrent dans leurs commerces. Que ce soit pour CVS ou un autre client, cela a toujours été ma façon de faire : regarder ce que les autres font dans le même domaine et tenter d’y ressembler… le moins possible. J’essaie toujours d’être original et différent, de donner à mes clients un petit plus qu’ils ne retrouveront pas ailleurs; je ne réussis pas toujours, mais c’est mon but. J’ai une sainte horreur de la copie.

Dans le dossier de CVS vs. Bleu, on ne parle plus d’une simple inspiration, mais d’un pur plagiat. Il ne faut pas posséder de talent pour agir ainsi et encore moins avoir des scrupules. Copier un concept à l’autre bout du monde, c’est cheap; copier son voisin immédiat, c’est carrément manquer de jugement. Lors de notre réunion de ce matin, la phrase qui a le mieux décrit notre état était « qu’on nous avait volé notre âme ». On pense au vol, à quelque chose de malpropre, de malsain et de carrément malhonnête.

Je suis en réflexion sur les prochaines étapes de ma démarche légale. La colère est rarement bonne conseillère.

> Je vous invite à cliquer sur l’image pour la voir plus grande afin de réaliser l’ampleur du plagiat que L’imprimerie GR a effectué sur le magazine CVS.

13 commentaires

  • Ayoye! J’en reviens tout simplement pas… En plus à quelques kilomètres seulement.

    Je suis tombé par terre. Je fais suivre c’est sûr et certain.

    Lâchez-pas, mais prenez le temps de respirer car ce genre de situation ne se prend pas à la légère et sur le coup d’une émotion…

  • Je découvre que c’est possible… Une bonne droite dans la mâchoire, Marc, cré nom d’une infâmie !

  • Le point positif!!! cela démontre qu’il y a des gens avec peu d’imagination.. et quand on copies ont prend toujours le meilleur!!!xx

  • C’est vraiment désolant de constater que, parfois, les gens de la région sont à ce point petits. Je comprends totalement votre colère : c’est tout à fait inacceptable !

  • 24 avril 2010 at 1:31 //

    Moi a ta place j’aurais une colère noire. C’est vraiment sans gêne de leur part…
    Incroyable que des gens puissent faire ça!

    Françoise

  • 24 avril 2010 at 4:20 //

    On a des droits d’auteur, profitez-en. C’est vraiment un manque de tacte, de savoir vivre et de respect. On dirait qu’ils vous ont copié en voulant paraître meilleur, ça frole l’arogance et la prétention.

    Je vous souhaite la meilleur des chances dans vos démarches futures. Et surtout allez jusqu’au bout, qu’ils perdent l’envis de recommancer.

  • Premièrement, merci de tout coeur pour vos commentaires, d’ici et ceux de Facebook aussi. Je me rends compte que dénoncer des trucs de la sorte n’est pas toujours facile, que ça gruge notre énergie et que ça nous génère du négativisme. Le genre d’état d’esprit dont je cherche à m’éloigner le plus possible.

    @ Jay
    Tu as raison que le fait que le copieur se trouve très prêt d’ici rajoute un brin d’insolence à son geste. Comme le disait Martin sur Facebook : n’est-ce pas le propre du Québec que de copier son voisin à qui mieux mieux…

    @ Clef-re
    Les mots font plus mal qu’une baffe. Surtout quand ils sont repris par les autres et deviennent alors une évidence.

    @ Martin
    Merci pour le lien… et pour le partage du lien sur Facebook (@Jay aussi)

    @ Jeff
    Merci pour le compliment. Tu soulèves un point intéressant. Il y dans la copie, pour le copié, une part de colère et, en même temps un sentiment d’estime. Celui-ci est très fin par contre puisqu’il est personnel. La plupart de mes amis et connaissances savent que j’ai été plagié, mais combien de gens ont apprécié le travail du copieur sans se douter de son geste? Le vrai problème n’est pas de copier, mais de voler une reconnaissance, un travail, une âme….

    @ Mike
    Merci.

    @ Françoise
    La bêtise humaine est exponentielle!

    @ Stéphane
    Je partage avec toi qu’il y a de la prétention et de l’arrogance dans un tel geste. La prétention de se foutre des conséquences, de prendre sans demander, de s’approprier des idées. L’arrogance de penser que personne ne s’en rendra compte.

    Je sais que je suis mauvais juge, mais ce qui m’a le plus choqué c’est qu’en plus ils m’ont mal copié : leur choix typographique sont affreux et les photos de mauvaise qualité. Tant qu’à faire, ils auraient dû aller jusqu’au bout… 🙂

  • je comprends la colère que tu peux avoir, sachant tout l’effort que tu as dû y mettre pour faire un si beau chef d”ouvres et que des individus sans scrupules on eu l’audace de te copier. la vie fait en sorte que ce genre de personnes sans respect pour les autres soient remis à leur place.

    bizou sonia

  • @ Sonia
    Merci! Avec le recul de la fin de semaine, je trouve dommage pour toute l’équipe du Magazine ce qui s’est passé… mais je suis mis à penser aux annonceurs et commerçants d’Alma qui ont plongé dans l’aventure du Magazine Bleu… Il me semble que je trouverais ça ordinaire que le magazine dans lequel j’ai placé une publicité se retrouve autour d’une belle histoire de plagiat…

  • Comme la plupart des créatifs, c’est le genre de truc qui me décourage !
    Je te souhaite bon succès dans les démarches que tu entreprendras…

  • @ MUKA
    Merci pour ton encouragement. J’ai écrit un courriel aux fautifs dans le dossier, et ils n’ont pas daigné me répondre. Disons que cette attitude en dit pas mal sur eux…

Laisser un commentaire